Musique

La Vie sauvage - Lizsa

Quand on évoque les chanteurs belges actuels, beaucoup de Français pensent immédiatement à Stromae, à Arno, à la regrettée Maurane [1] ou encore à Axelle Red. Nous avons décidé de vous parler ce mois-ci de Lisza, un jeune groupe belge formé de deux artistes. Ce duo, composé de Vincent Liben et de Lisza, s’est formé en 2014 mais n’a sorti son premier album que cette année.

La chanteuse, née dans le Brabant wallon, a évolué dans un milieu familial qui a su lui donner le goût de la musique et du chant. « J’ai toujours été attirée par la musique. Je pourrais dire que c’est ma mère, mélomane, qui m’a un peu initiée et transmis l’envie » reconnaît-elle dans un récent entretien. Non contente d’exercer ses talents de chanteuse, la jeune femme a également plusieurs cordes à son arc musical : elle a pratiqué tour à tour le piano, la guitare et même le saxophone avant de choisir le violoncelle, son instrument de prédilection.

Vincent Liben, lui, est tout à la fois le batteur, le claviériste et l’arrangeur du groupe : il compose les musiques avec Lisza tandis que cette dernière se charge de l’écriture des textes.

Parler des réalités humaines

Ce qui frappe d’abord chez Lisza, c’est sa capacité à aborder avec simplicité des thèmes qui collent au réel. Dans L’Accident, elle traite par exemple du problème des grossesses non désirées. Certaines relations épisodiques aboutissent, en effet, à la naissance d’un enfant et les conséquences psychologiques pour le futur adulte ne sont pas négligeables. C’est ce sentiment de rejet que décrit ici la Bruxelloise :

Et toute à ma colère, je répétais ces mots/c’est la faute à mon père et moi je suis de trop/

Je suis l’enfant de ma mère, l’accident /Née de l’adultère, au large de l’océan /

L’adolescence est présentée par Lisza dans La Cavale[2] comme "l’âge de tous les dangers". Cette période se caractérise par l’intensité du sentiment amoureux qui peut aboutir à quitter un domicile familial perçu comme coercitif :

J’avais menti sur mon âge/ pour te suivre dans les virages/que tu prenais, violent/

Tu sais moi, je te trouvais sauvage/Quand pour toi je m’évadais/ la cavale, elle m’enivrait

Un désir de liberté

Échapper à toute forme de contrainte (ou du moins à ce qui entrave notre libre arbitre) est un leitmotiv dans un album dont le titre lui-même peut être interprété comme une invitation à s’affranchir[3] des contraintes sociales de notre univers globalisé. La vie "sauvage" n’est-elle pas à l’opposé de notre mode de vie consumériste et capitaliste ? C’est en tout cas ce que laisse entendre les paroles de Vagabonds, un autre titre emblématique de ce premier opus :

Dès ce soir on s’en ira/On coupera à travers plaines/On laissera loin dans le dos/la cité d’or qui manque tant de chaleur"(...)

Existe-t-il encore un chemin/que nos âmes vagabondes /emprunteront sans peur ?

L’artiste est un être à part

Tel un guide qui détient la Vérité, seul le poète peut nous éviter de céder aux pièges des sirènes de la communication moderne. Orphelin, le titre qui ouvre l’album, nous dépeint l’artiste comme celui qui peut sauver notre société individualiste et déshumanisée :

Ils restent encore quelques poètes /qui murmurent à ton oreille : / Oublie les prêcheurs du vrai qui ensommeillent[4] 

C’est toi le voleur de feu /tu trouveras dans ton palais /les clés du paradis bleu/ces soleils et ses reflets

Cet extrait n’est pas sans rappeler les réflexions des grands écrivains concernant la fonction du poète et son rôle dans la société. Les célèbres vers de Victor Hugo sont significatifs sur ce point :

Peuples ! écoutez le poète !

Ecoutez le rêveur sacré !

Dans votre nuit, sans lui complète,

Lui seul a le front éclairé.[5]

Vous l’aurez compris, ce jeune groupe belge est plein de talent. La Vie sauvage est un album qui mérite d’être écouté aussi bien pour ses textes ciselés que pour ses rythmes à la fois métissés et apaisants. Savante harmonie entre fraîcheur et lucidité, ce premier opus séduit dès les premières notes. Pour une entrée en matière, il s’agit d’une prestation prometteuse qui réunit deux artistes en symbiose parfaite. A découvrir de toute urgence.

 

© Jean-Luc Pichon - Centre International d’Antibes

 

Notes

[1] Chanteuse née dans la région de Bruxelles, Maurane nous a quittés à 57 ans le 7 mai dernier. Elle a interprété de nombreux titres tels que Sur un prélude de Bach ou Toutes les mamas.

[2] Etre en cavale : être en fuite (en parlant d’un détenu qui s’est évadé de prison)

[3] S’affranchir : se libérer

[4] Ensommeiller : endormir, engourdir

[5] Victor Hugo, Fonction du poète, Les Rayons et les ombres ,1840

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager

Nos autres coups de coeur musique

OUÏ est le cinquième album de Camille, sorti le 2 juin dernier. Après six ans d’absence discographique, la chanteuse (auteur compositeur interprète…

Sa carrure de déménageur, sa voix chaude, sa boucle d’oreille légendaire, son côté rebelle et son attachement à la justice sociale font partie de…

Avec ses tenues excentriques et son style musical inimitable, -M- (nom de scène de Matthieu Chedid) ne passe pas inaperçu. Le chanteur, né en 1971

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…

Priscilla Betti est une artiste qui n’a pas attendu longtemps pour nous faire profiter de ses talents d’interprète. Ayant débuté sa carrière à douze…

En 1972, une chanteuse (auteur, compositrice et interprète) au style difficilement classable se taille un succès inattendu. Une voix haut perchée qui…

Son talent consiste à scander, à déclamer ou, si l’on préfère, à slamer. Depuis douze ans déjà, cet amoureux du verbe fait désormais partie des…

Un hommage à Dalida… orchestré par Ibrahim Maalouf : au premier abord, l’association est plutôt inattendue et… pourtant ! L’étonnement est au rendez